• Categories
  • The Latest Style
  • Archives

Black Dress place la barre encore plus haut pour sa deuxième édition

« Vous pouvez porter du noir à toute heure, à tout âge, en toute occasion. Une petite robe noire est un élément essentiel de la garde-robe d’une femme. Je pourrais écrire un livre sur le noir… » c’est ce qu’a écrit Christian Dior en 1954. Pièce maîtresse de la garde-robe féminine, la « little black dress » a été réinterprétée à l’envi. Courte, longue, élaborée à partir de matières high- tech, plus sobre, elle sied ainsi à toutes les femmes, devenant presque une seconde peau. C’est dans ce contexte que s’inscrit le projet Black Dress, un projet organisé par Camelia Gharbi, une passionnée de communication, qui a fait de l’événementiel un travail à plein temps.

Camelia a aussi collaboré avec le fondateur de Mooja, Fares Cherait pour le projet Black Dress sachant que ce dernier confectionnera deux robes pour l’occasion, vu sa formation originelle. En effet, pour sa seconde édition, Black Dress continue à réinterpréter ce basique du vestiaire féminin. Le challenge est évidemment double puisque chaque designer, choisi pour l’occasion, doit savoir jongler entre l’identité de la robe noire et son propre univers en un temps record. Ce projet serait ainsi un exercice créatif qui prouve que l’inspiration émane de la contrainte tout en honorant une pièce qui a plus de cent ans d’histoire.

HUIT CREATEURS , HUIT CREATIONS , UN SEUL BUT …..

Huit créateurs tunisiens, aux univers complètement différents, se sont prêtés au jeu de la Black Dress. La première à avoir répondu à l’appel est Anissa Meddeb. Tunisienne basée à New-York tout en faisant des allers-retours à Paris, Anissa brille par son univers multiculturel. Celle qui a fait ses classes à Parsons, The New School mélange inspirations nippones et background tunisien afin de faire éclore des pièces confortables et authentiques. Se joindra à elle Maya Touati qui pilote la marque Ayam. Cette jeune entrepreneure allie féminin et féminisme afin de créer une ligne épurée, non dénuée de caractère. Connu pour un état d’esprit avant-gardiste, Braim Klei, aficionado de la culture japonaise tout en étant fortement inspirée par la variété française, module son univers artistique au gré de ses « hobbies ». Il fait lui aussi partie du projet Black Dress. Ce trio sera complété par Fares Cherait. Ayant fait ses armes au sein du London College of Fashion avant de décrocher un stage chez Azzedine Alaia, cet amoureux de culture punk rock injecte, par petites touches, la subversion de la contre- culture dont il est amoureux dans chacune de ses pièces.

On retrouve aussi, dans un esprit plus « pop », Narciso, une marque éclectique qui jongle entre les points cardinaux de la pop culture et une esthétique qui se rapproche de la culture gréco- romaine. Derrière Narciso se cache Seyf Dean Laouiti, qui, autre sa casquette de créateur de mode, est aussi le rédacteur en chef et fondateur de l’un des premiers magazines de mode en Tunisie. Cette clique s’agrandit encore avec NATHALIE, une marque de prêt-à-porter féminin qui a vu le jour il y a un an. Sa fondatrice, Cyrine Faillon fait la part belle à une mode pratique et « trendy » avec des pièces atemporelles tout en flirtant avec des touches de fantaisie.

Véritable arc-en-ciel de la mode, Salah Barka a lui aussi répondu présent à l’appel de la Black Dress. Autodidacte et déterminé, il prône une mode joyeuse où la technicité pactise avec une esthétique « gaie ». Enfin, à ce septuor s’ajoute Soraya, co-fondatrice du concept Store Cosmic Store. Véhiculant une esthétique tunisienne, Soraya modernise les pièces traditionnelles locales afin qu’elles soient dans l’air du temps. A contrario de l’année dernière, cette nouvelle édition de la Black Dress invitera la lauréate de ESMOD Tunis dans la catégorie prêt-à-porter masculin, Hiba Ben Haj Yahiia. Cette aventure s’annonce comme un véritable challenge pour la créatrice en herbe.

PHOTOS BY ASH KHMIRI

  • Show Comments (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

You May Also Like

Zoo du Belvédère : Lettre ouverte de Mr samy Ben Mhamed

Lettre ouverte à Madame Zohra ABID Chère Madame ZOHRA, Je tiens à vous remercier ...

Azza Slimene pour “CHANEL” Fall/Winter 2018-2019

Azza slimene casse les frontières et s’illustre par une magnifique apparition dans la FW ...

Benzarti: «les joueurs les plus en forme et les plus compétitifs ont été retenus »

Le sélectionneur national, Faouzi Benzarti a affirmé, mardi, que les joueurs les plus en ...

Un air pop souffle sur le mobilier design

Jouer avec les codes et la puissance des images, oser l’humour, décliner les couleurs ...