• Categories
  • The Latest Style
  • Archives

« Ifriqiyettes» de Alia Derouiche Cherif chez Musk and Amber

Musk and Amber Gallery a le plaisir d’accueillir du 28 septembre au 26 octobre 2018 la première exposition personnelle de …..

Alia Derouiche Cherif, « Ifriqiyettes».

« Elles s’appellent Zanoukha, Mahbouba, Beya, Arbia, Bakhta, Kmar, Atka, Tofaha,.. .Elles sont toutes là face à nous, princesses des faubourgs, des campagnes, princesses sans titre mais aux prénoms si chantants. Elles surgissent de notre imaginaire, de lointaines cartes postales où la vision de l’Orient passait par des odalisques au regard sombre qui répondait à la demande d’un Occident en pleine vague orientaliste. Mais ces femmes étaient bien réelles au Maroc, en Tunisie ou en Algérie, femmes du peuple, simples, quelquefois à la marge mais réelles avec leurs lourds bijoux et leurs tatouages berbères.

Pour leur rendre leur place, Alia Derouiche Cherif leur donne une seconde vie en les magnifiant.
Autour de plus de quarante portraits, repris des photographies de Geiser, Boumendil, Besancenot, Neurdein, ou Lehnert et Landrock, elle revisite l’image offerte. Ces images qui, pour la plupart font partie d’un patrimoine photographique, nous semblent connues mais lorsque le regard s’arrête et s’attache aux détails le regardeur est alors emporté par la richesse des motifs et la maitrise des camaïeux de couleurs.

Diplômée de l’Ecole des beaux-arts, enseignant le stylisme, Alia Derouiche Cherif a toujours dessiné en alternant les techniques (feutre, encre, aquarelle) transformant des mandalas en corps sensuels, mettant toujours en avant une frontalité du motif et une richesse dans les arabesques. Ici chaque image originale a été imprimée sur papier canson, sorte de toile vierge sur laquelle l’artiste a fait jouer tout son art, faisant ressortir le pli d’un drapé,
la richesse d’un bijou, se jouant du temps, en ajoutant un tatouage faisant référence aux tendances actuelles, mais surtout en mettant en avant le corps, les courbes, la force de ces visages, sublimés par les feuilles d’or. Et, ainsi Zanoukha, Mahbouba, Beya, Arbia, Bakhta, Kmar, Atka, Tofaha,… deviennent des icônes intemporelles. » Texte de ELSA DESPINEY

Biographie :

Alia Derouiche Cherif, Artiste plasticienne, est née en 1969 et a grandi à Tunis.
En 1991, elle a obtenu une maitrise en aménagement d’intérieur et en 1997, un DEA en sciences et techniques des Arts à l’ITAAUT. Elle enseigne le stylisme depuis une vingtaine d’années.

Ella a participé à différentes expositions collectives – Galerie Effesto, Galerie Elbirou, Galerie Le cap, Galerie Alain Nadaud – en tant qu’artiste et/ou commissaire d’exposition.

  • Show Comments (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

You May Also Like

Signature, quand la gastronomie rime avec l’art …

Signature, une nouvelle enseigne qui dispose de son propre pavillon, un lieu magique où ...

Les premières images du tournage du prochain Xavier Dolan

Natalie Portman, Jessica Chastain, Kit Harington, Susan Sarandon : ils sont tous là… Le ...

Le film Tunisien “La laine sur le dos” en lice pour les césar 2018

Le court-métrage “La laine sur le dos – علّوش” du réalisateur Lotfi Achour avec ...

Charlie Winston: We are in love…

Le jingle de Carthage retentit et une nouvelle soirée s’annonce. Au menu un Charlie ...

Haytham Bouhamed dévoile sa nouvelle collection 2018

HBH Haytham Bouhamed Ready to wear Couture collection 2018     Photographed by Ghassen ...