Qu’est-ce-que l’athazagoraphobie ?

L’athazagoraphobie est la peur d’être oublié ou ignoré. Cette phobie peut apparaître après des expériences traumatisantes, comme la perte d’un ami.

Les ruptures amicales sont parfois aussi dures à vivre que les ruptures amoureuses. Etre trahi par un confident ou le voir s’éloigner petit à petit peut laisser des séquelles.

Certains parviennent à surmonter cette perte et à tourner la page. D’autres sont marqués de nombreuses années et finissent par souffrir d’athazagoraphobie.

Bien sûr, ils ne craignent pas d’être oubliés par des connaissances ou par la tante du cousin de leur oncle, mais par les personnes qui leur sont le plus chères : leurs amis.

 

Les symptômes de l’athazagoraphobie

Etre athazagoraphobe n’est pas de tout repos, pour soi ou pour ses proches. On a tout le temps besoin d’être rassuré de l’affection que nous portent nos amis.

Une journée sans texto, sans mention sur un meme Facebook, sans appel, est une véritable torture.

On commence à stresser et à imaginer le pire : Qu’est-ce-que j’ai fait ? Qu’est-ce-que j’aurais pu lui dire qui lui aurait déplu ? Est-ce-que quelqu’un lui a révélé un noir secret me concernant ?

Des symptômes physiques peuvent aussi apparaître : mains moites, nausées, accélération du rythme cardiaque, sueurs froides

Cette dépendance affective génère souvent des conflits avec ses amis. Soit exactement l’inverse de ce qu’on souhaitait.

De leurs côtés, nos proches essayent de faire attention, d’être toujours présents. Mais ils ont leur vie à vivre et tout ne tourne pas autour de leur ami atteint d’athazagoraphobie.

Cette phobie révèle bien souvent un grand manque de confiance en soi, de maturité et une peur de l’abandon.