• Categories
  • The Latest Style
  • Archives

Youssef Msekni : “Les aigles de Carthage n’ont pas peur des Anglais”

Le talentueux meneur de jeu de la Tunisie, Youssef Msekni, inspire toujours ses coéquipiers qu’il a rejoints depuis deux jours à Moscou; Le meilleur buteur tunisien des qualifications au mondial 2018 accompagne la sélection à Volgograd,en Russie

Il est catégorique à propos du match contre l’Angleterre:”Les aigles de Carthage ne le manqueront pas, ils n’ont pas peur des Anglais” a-t-il déclaré au journal anglais

“Nous allons arracher une victoire,j’en suis sûr.L’Angleterre a des noms réputés,mais on ne joue pas au football seulement avec les noms. Nous avons une équipe très dynamique,avec un esprit plus fort et une volonté de gagner. Beaucoup de nos joueurs jouent en Europe, ils ont grandi là-bas; professionnalisme”

Les Anglais vont prendre des risques

L’un des piliers de l’équipe de Tunisie depuis la CAN 2013, Msakni a largement contribué à la qualification pour la coupe du monde en Russie: “Les gens disent que je suis presque tout dans l’équipe et que si je ne suis pas là,l’esprit est brisé. Ce n’est pas vrai du tout. L’unité dans cette équipe est incroyable. Regardez tous nos matchs pré-Coupe du monde, la camaraderie est là pour le prouver.”

 

  • Show Comments (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

You May Also Like

S O R A Ÿ A , un clin d’oeil au paradoxe…

La nouvelle marque S O R A Ÿ A sera dévoilée le 15 Novembre ...

Première édition des Journées des Films Tunisiens au Centre Culturel Nord Le Majestic

Pour leur première édition, Les Journées des Films Tunisiens prendront place au Centre Culturel ...

Horoscope du jour…

BÉLIER – Horoscope du jour Vous vous entendrez parfaitement bien avec votre conjoint. Vous saurez ...

DÉNONCIATION PAR LA PHOTOGRAPHIE…

Depuis plusieurs décennies, la photographie permet de dénoncer les dérives sociétale en période de ...

Open d’Australie 2018, 20 titres et toujours la même émotion

A 36 ans, Federer garde son titre de l’an passé et semble avoir trouvé ...