• Categories
  • The Latest Style
  • Archives

La Femme Tunisienne, notre fierté…

« Une société dans laquelle les femmes ne sont pas libérées n’est pas véritablement libre » (Tahar Haddad, 1930)

Depuis très longtemps, la femme cherche sa place dans une société misogyne qu’elle soit dans un pays occidental ou oriental. Une femme cherche à prouver à la société qu’elle est apte d’accomplir des tâches tout comme l’homme. Il suffit juste d’avoir la volonté et d’avoir la rage.
Les femmes ont toujours joué un rôle primordial depuis la reine “Didon” qui a fondé Carthage au 9ème siècle avant JC.

En Tunisie, être active et trouver un emploi était je dis bien “était” un défi pour les femmes diplômées. Or, si le tunisien commence à accepter que la femme tunisienne puisse être indépendante financièrement, les autres pays arabes digèrent mal cette liberté et se sentent menacés.

Le fait que t’es une femme encore plus une femme Tunisienne, attise la jalousie et à leurs yeux t’es une proie qui attire ces prédateurs affamés de la chaire humaine, du sang qui circules dans tes veines.

C’est toujours la femme qui est ciblée. Oui! J’emploie le mot cible car peu importe ce qu’elle fait, ce qu’elle accomplie dans sa vie que ce soit professionnelle ou personnelle, elle reste aux yeux de ces frustrés sexuels un corps. Oui juste un corps. Un objet sexuel, tu joues avec que quand t’en as envie. Ces besoins à elle ses envies passent toujours au second plan si par chance l’homme tiendra rigueur.

Une femme, même si ça paraît fragile, reste forte puissante. La femme Tunisienne a su s’imposer par son intelligence et ses exploits et en cotre partie, elle a su attiser la jalousie des autres pays ( je ne généralise pas mais …).

C’est « Hram » quand ça les arrange. Au diable tous ces schizophrènes! La Tunisienne a décidé de vivre sa vie comme bon lui semble ; être soi-même, être indépendante, être une Femme et non une victime.
Nos ancêtres nous ont montrées qu’on était capable de s’imposer dans un monde d’hommes. Elles passent la main, en espérant que celles qui les suivront sauront préserver les acquis et consolider l’image de sérieux, de rigueur et de compétences des femmes Tunisiennes.
Sachez que la liberté n’est pas un objet ni un bien qu’on achète mais plutôt une éducation, une mentalité et un état d’esprit.
Ce sont nos choix qui déterminent qui nous sommes et notre avenir. Et NON l’inverse…

Par GUESMI.K

  • Show Comments (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

You May Also Like

Arabie Saoudite : les femmes pourront (enfin) conduire en 2018

Depuis plusieurs années, quelques Saoudiennes bravaient l’interdit en prenant le volant. Leur mobilisation a ...

À Paris, le restaurant L’Avenue ne veut ni Arabes ni femmes voilées

Enquête d’après BuzzFeed – Des témoignages et des messages écrits montrent que L’Avenue, un restaurant ...

Samir Ouertani, l’amoureux du street workout

Avant d’être coach, Samir Ouertani a eu un parcours très atypique. En effet, il ...

SORAYA aux pays des merveilles , la nouvelle escapade couture

En images le défilé SORAYA couture Printemps / Été 2018 à l’hôtel Carthage Thalasso ...

Dar Keyna une rencontre atypique avec l’art

Nadia Boussetta dont un large public l’a découverte sur le petit écran (feuilleton Maktoub), ...