• Categories
  • The Latest Style
  • Archives

A.L.A , référence incontournable du rap Tunisien

Ala Ferchichi connu sous le nom de A.L.A se déclare avoir toujours aimé la musique et particulièrement le rap. Il commence à écrire des textes très jeune.

A.L.A est la découverte de l’année 2017 puisque en mois de juin, il a ouvert sa propre chaine avec 37 067 640 vues.

– Bonjour ALA, merci d’avoir accepté notre interview, je voudrais tout d’abord savoir pourquoi vous avez décidé d’ouvrir votre propre chaine?

Bonjour à vous. J’ai eu le besoin de créer cette chaine. Je ne peux pas l’expliquer mais j’en ai parlé avec Castro et en plus on préparait chacun son propre album. C’était un accord mutuel, une évidence.

– Parlez nous de votre relation avec Castro?

Comme je vous ai expliqué. Je suis en bon terme avec castro. Avant tout c’est un ami. D’ailleurs, on continue de collaborer ensemble. On n’est pas en désaccord comme le sous-entend certaines personnes.

– Comment avez vous choisi ce chemin? Pourquoi le rap?

Depuis toujours, j’adore la musique. C’est mon refuge. Le rap m’a sauvé. J’estime que c’est un moyen de s’en sortir quand on aime la musique et qu’on vient d’un quartier populaire.
Lorsqu’on m’a tourné le dos ou qu’on m’a traité de “looser” et de bon à rien. Je me défoulais à ma manière, dans l’écriture. Je voulais à tout prix leurs montrer de quoi j’étais capable. Je pense je l’ai bien fait. D’ailleurs ceux qui m’ont claqué la porte au nez sont revenus me voir et bien sûr je n’ai pas donné suite à leurs démarches. “La roue tourne”.  (rires).

– Est-ce que vous avez des artistes qui vous inspirent dans votre conception du storytelling?

Oh oui, je suis fans des rappeurs américains comme 50 Cent ou encore Biggie. Leurs lifestyles, leurs textes, leurs façons de penser, leurs histoires, leurs succès…Tout comme moi, ils ont commencé à partir de rien et ont laissé leurs noms dans le monde. On ne jure que par eux. Ce sont la référence incontournable du rap en tout cas en ce qui me concerne.

– Pour vous, qui est votre principal concurrent?

Moi, je suis mon principal concurrent. En Tunisie, je n’ai pas d’adversaires potentiels. On n’a pas de connaisseurs. Dans mes chansons, j’ai des refrains en anglais.
Je veux changer l’image qu’on a du rap c’est pourquoi j’investis dans mon look. vous savez, on nous associe souvent à des délinquants. Je voudrais abolir cette image et  je veux que les gens s’intéressent plus aux paroles de nos chansons. D’où le choix de ne pas réaliser beaucoup de clips. On opte souvent pour des covers.

– A chaque fois vous faites deux versions une “soft” et une autre pour vos fans, pourquoi?

C’est normal. Mon public est très varié. J’essaye de rendre mes chansons “lights” en supprimant les “gros mots” ou les expressions qui dérangent quand on est en famille. On fait partie d’une société conservatrice du coup je respecte nos valeurs et ces personnes qui me suivent depuis mes débuts.

– Comment vous évaluez la scène artistique actuelle?

J’ai fait le choix de m’isoler des autres artistes car je veux garder mon authenticité, mon empreinte. Je ne veux pas être influencé par ce qu’ils proposent.

– J’imagine que vous avez eu des obstacles d’autres rappeurs qui n’acceptent pas votre réussite. Des noms si possible?!!

Rire…. Il y en a pleins mais je ne vais pas citer de noms. Je ne vais pas entrer dans une guerre “stupide” qui n’a pas lieu d’être avec les autres rappeurs. Je n’ai pas que ça à faire si vous voyez de quoi je parle.
Si je rente dans leurs jeux en clashant, je vais me détourner de mes objectifs principaux et de mes projets.

  Est ce que vous avez de nouveaux projets? Je veux une “exclusivité” car c’est dur de vous soutirer les informations?

Soon, je vai tourner un clip. Mon album sortira avant le mois de ramadan et j’entammerai le suivant juste après. Je vais collaborer également avec le rappeur marocain “Toto”.

En exclusicité rien que pour vous, je vais lancer ma propre ligne de vêtements et d’accessoires bâptisée “877” avec le styliste Braim Klei. La date de lancement n’est pas encore fixée.

– On veut savoir si votre cœur est pris?

“Fou rire”….
Non, je n’ai pas le temps pour une relation amoureuse. Je suis en couple avec mon travail. En priorité mes objectifs et puis on verra…

– Votre message aux jeunes?

Believe in yourself and follow your dreams.
Croyez en vous, travaillez, étudiez et ne vous laissez pas démoraliser par les rageux et les pessimistes. Vous seuls, êtes capables de vous envoler et toucher votre rêve.

– Mot de la fin

Je remercie tous ceux qui ont cru en moi et qui m’ont aidé dans les moments où j’en avais le plus besoin.
1000 Merci!!!

Retrouvez moi sur scène:

Le jeudi 11/01 au Panda Disco Lounge  à Monastir.

Le samedi 20/01 au Cyclone à Djerba.

Par Guesmi.K

  • Show Comments (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

You May Also Like

« Zabaltuna/زبّلتونا », quand on exprime son ras le bol à travers l’art.

Les ordures qui s’accumulent régulièrement dans les différentes rues de Tunis est une réalité ...

Le film Tunisien “La laine sur le dos” en lice pour les césar 2018

Le court-métrage “La laine sur le dos – علّوش” du réalisateur Lotfi Achour avec ...

Invention d’un brownie qui soulagerait les douleurs de règles

Une pâtisserie américaine a imaginé un brownie capable de soulager les douleurs liées aux ...

César 2018 : la liste complète des nommés dévoilée

« 120 battements par minute » et « Au revoir là-haut » font office de grands favoris à ...

When arabian beauties run the world of fashion

Production Credits: Models: Farida Khelfa, Afef Jnifen, Hanaa Ben Abdesslem, and Kenza Fourati. Director and ...