• Categories
  • The Latest Style
  • Archives

Lettre d’une rêveuse Tunisienne à elle même …

Chers moi du passé,

Je me souviens de ta stupéfaction à l’ouverture de cette lettre et je la comprends parfaitement. Ne t’inquiète pas ce n’est pas une sorte de mauvaise blague ou autre. C’est bien toi, toi qui t’écrit, du moins toi du futur.

La poste de mon époque me permet d’envoyer du courrier dans l’espace temps. Ne te pose pas trop de questions veux- tu ? Je sais que tu es une rêveuse invétérée et un esprit large tu seras t’y faire bien que cela soit quelque peut…Déstabilisant.

Je t’écris depuis mes bureaux de Tunis qui vient d’être élu huitième ville mondiale, juste avant cape town et après Buenos Aires.

Etonnant je sais. Aujourd’hui les villes mondiales sont au nombre de vingt et une : cinq d’entre elles sont en Asie, cinq en Afrique, sept sont en Europe et le reste sur le contient Américain. La duplication des villes mondiales en dit long sur l’état actuel du monde.

Alors pourquoi Tunis ? Comment ça se fait ? Oui je sais tu es surprise.

Mais, Tunis est aujourd’hui le capital dynamique d’un pays puissant sur les plans militaire, économique, politique et diplomatique.

Premiers contributeur de la banque mondiale de développement responsable, membre permanent du conseil de sécurité des nations arabe unis et du pacte des pays méditerranéens, acteurs incontournable de l’union africaine des nation (l’association régional la plus puissante économiquement et la seul association régional a disposer d’une force armée : « les casque jaune »), initiateur auprès du Maroc de la Maghreb United Organisation. Nous disposons d’un rayonnement d’ordre mondial.

La Tunisie détient des bases marines dans toute la méditerranée, nous contrôlons 20% des flux commerciaux marins de la zone.

Nous avons enfin compris l’importance de la domination des Eaux.

Notre porte sur « la caverne aux merveille du monde » (le Sahara si tu préfères) nous permet un accès privilégié à un territoire de puissance

L’influence que cela a eue sur notre économie est considérable.

Aujourd’hui la Tunisie est un pays qui affiche un PIB de 9 milliards par Habitants, un taux de chômage inférieur à 5%, un taux d’n’alphabétisassions proche de 0%, une balance commerciale saine et des exportations très importantes vers le monde entier qui n’a jamais autant consommé Tunisien, une monnaie forte, une des plus petite population carcéral au monde, un marché du travail dynamique avec des activités à forte valeur ajoutée.

Sur les dix premières entreprises mondiale, cinq sont africaine et deux sont Tunisiennes.

Le temps des GAFAM est définitivement révolu, les brevets sur les hautes technologies sont accessibles à tous les pays, les éléments de la puissance ne sont plus cristallisés entre quelques pôles qui les partagent. De plus en plus de pays sont capables d’exercer une influence à tous les niveaux.

Le monde est un hub géants avec des flux, dynamique, de toute sorte, des échanges constants dont les thermes sont à l’avantage du développement de tous les états.

Les règles du jeu on changer, les barrières idéologiques sont tombée, les clivages conventionnels périmés se sont résorbés. les cartes sont redistribuée.

Les acteurs se sont multiplier, leurs intérêts ses sont préciser.

Nous avons effacé la limite nord-sud. Bref nous avons créé de toute pièce un nouvel ordre socio-économique mondial.

Plus que jamais les sociétés civiles sont au cœur des politiques étatiques autant que des décisions des organes transnationaux. Pour la première fois ce ne sont pas les populations qui subissent les pouvoirs tentaculaires des organisations internationales, puisque ces dernières sont composées par les représentant des sociétés civil afin de modeler et adapter les politique transe gouvernementale à leurs réels besoins.

Les intérêts nationaux sont plus que jamais les intérêts de l’humanité en sois nous avons créer une véritable société internationale basé sur l’équité entre les acteurs, dont les normes sont celles de la primauté de véritables des lois internationales.

Aujourd’hui on a arrêté de courir après la technologie, la recherche, l’innovation…

Ce sont des domaines accessibles à tous les états qui le souhaitent et ils sont loin d’être in générateur aussi important de richesses.

La course à l’innovation que tu connais en ce moment même, dans ta jeunesse n’est pas vaine pour autant, maintenant les avancés de la technologie et de la science ont permit le progrès réel et effectif.

Aujourd’hui la technologie de point n’est pas un luxe que seul des pôle de puissance peuvent s’offrirent, c’est un acquis, un acquis des nations, un acquis de l’humanité.

Et cela est rendu possible par tous les jeunes incroyables autours de toi. Tous les entrepreneurs, les data scientiste, les ingénieurs et les straupeurs qui construisent les élément de la puissance équitable et durable. La banalisation de la technologie a permit ce que nous appelons «  la dernière des révolutions industrielle » la productivité n’a jamais été aussi forte, les moyens de production sont utilisé au maximum de leurs capacité.

Et les dividendes de cette productivité ont permit de concentré les efforts vers la première richesse des états, l’or multicolores : L’Homme.

Aujourd’hui les secteurs d’avenirs qui concentrent les investissements ne sont pas l’énergie, la technologie ou la science mais l’humain. Avec des investissements constants et massif dans l’éducation, la formation, l’humanitaire ( au sens de science de l’investissement dans le genre Humain… bien loin de la vision misérabiliste que ton époque a donné du thermes).

Le monde a sut développer par des processus scientifique, que tu te feras un plaisir de découvrir, des solutions éco responsable pour subvenir d’une façon durable aux besoins des Hommes. 100% de nos besoins en énergie sont couverts par des énergies vertes, nos industries repose sur les ressources renouvelables et heureusement car nous avons aspiré jusqu’à la dernière goute de pétrole.

Ta génération a porté le rêve d’une économie verte efficace et responsable. Nous avons appris à notre planète à devenir un peu économiste .Je parle beaucoup des apports de la technologie mais rassure toi, les machines n’ont pas prit le pouvoir sur les Homme et les visions post apocalyptique d’un monde à la Wally restent du domaine de la science fiction.

Je sais qu’il est facile d’avoir l’impression que je dépend le monde idéale, l’utopie dans toute sa splendeur et non je n’ai pas envie de te mentir, nous en sommes loin. Ni ta génération ni la suivante n’a éradiqué la pauvreté.

Il y a encore des gens qui meurt de faim, de froid, il y a encore des gens qui meurent dans les rues, des innocents en prison et des coupables en liberté, évidemment, il y’a encore des raison d’être révolté, des opposants, des injustices, des inégalités, des raisons d’être en colère, il y a encore des combats à mener.

Mais plus que jamais la mobilité sociale est une réalité, plus que jamais elle est possible plus que jamais la réussite se mesure à l’effort, plus que jamais le succès est une question de travail. La reconnaissance se gagne avec de la sueur et de la patience

Il y encore des élites et heureusement d’ailleurs. Mais il ne s’agît plus de classe qui se reproduise à l’infinité, lb y a des élite composé par tous les forcené, les rêveurs, ceux qui apporte leur pierre à l’édifice, ceux qui se lève le matin pour donner au monde ceux qu’il ont de meilleure, ceux qui ont l’amour du travail et du travail bien fait. Et oui ils existent, ils sont nombreux et ils sont de plus en plus.

Nous avons construit petit à petit une société dont la clé de voute et la plus grande richesse sont ses Hommes.En bref nous avons réussit le pari de la méritocratie. La véritable méritocratie.Tu te demandes probablement et à juste titre comment nous y sommes arriver, par quel processus visiblement miraculeux nous avons établie les nouvelles valeur de l’humanité : méritocratie, liberté, humanisme.La vérité c’est qu’il n’y a pas eu de trouant idéologique majeure, pas une nouvelle idée qui a révolutionner le système de pensée, pas de crise de la civilisation, pas de révolution pour détruire le système qui fondamentalement n’a pas été remit en questions dans sa légitimité. Le système d’état nation n’a jamais vraiment été critiqué, il y a encore des états et pratiquement tous les même d’ailleurs.

Le tournant radical et indélébile de l’histoire reste sans aucun doute ce que l’histoire considère être la troisième guerre mondiale. Et oui, elle a eu lieux, et en toute honnête, tout le monde savait qu’elle finira par avoir lieux mais se posait la question de la cause. C’est la grande puissance de l’époque qui s’est livré au conflit mondiale. Pas pour le pétrole, pas pour les brevet de haute technologie pas pour des territoire mais la richesse la plus capitale à la survie de notre espèce : l’eau.

Et oui la troisième guerre mondiale est celle de l’eau, les pôles de triade se sont livrés à une guerre nucléaire de l’eau. Cette guerre a marqué l’histoire par sa cruauté et sa barbarie. C’est le conflit le plus meurtrier de l’Histoire de notre civilisation. C’est le tournant qui a entaché à jamais le sort des puissances de l’époque.

avancer aussi positive dans notre civilisation ?

Et bien, pendant que les « grands » se faisait la guerre, les « petits » trouveraient des vraies solutions aux problématiques de l’époque pour répondre aux enjeux du développement durable.

Et c’est comme ça que sans s’en rendre compte les anciennes puissances s’endetter auprès du reste du monde. Pendant que les sud pour la première fois de leurs histoire s’unissaient dans une cohalision autours de leurs valeures communes.

Et à la fin de la guerre, quand la dette avait atteint un niveau record, qu’il était temps de la rembourser les anciens pays du sud n’ont pas demandé des milliards ou l’arme nucléaire, non. Nous avions demandé des écoles.

Des écoles dans tous les pays, dans toutes les contrées, dans les coins les plus reculer de la planète, des école de qualité, accessible à tous les handicaps, gratuites et qui se valent toute, nous avons demander des professeur, des centre de recherche, des université, des laboratoire, des centre de formation, des musée, des complexe sportif. Nous avons demander les cerveau et c’est ainsi que pendant plusieurs décennie les meilleure professeur, scientifique, ingénieurs, agronomes, architecte, juriste, économiste on sillonné le monde pour propager le savoir et en faire un bien communs et en moins de temps que nous l’avion imaginer tous les enfants du monde qu’il habite en haut du montagne, dans un troglodyte, au bord des fleuves ont reçut la même éducation de qualité.

Plus personnes ne meurt parce que parce qu’un abruti pense avoir entendu Dieux, personne n’est capable de laver le cerveau de personne, personne n’est en mesure d’utiliser les peurs et l’ignorance des plus démunis pour les instrumentaliser. Personne n’est capable de cultiver la haine pour servir ses intérêts.

Et s ans s’en rendre compte nous avions créer la puissante armée de tous les temps,composée d’ingénieurs, d’avocat, d’écrivains, de musiciens, de journaliste, d’économistes, d’ethnologues, de professeur, de médecins… dès lors plus aucun retours en arrière n’été possible. Pour la première fois de son histoire l’Homme a fait le pari de lui même, l’homme a crut en lui pour investir en lui même et il a clairement gagner le pari.

Je ne te dirai pas quel rôle tu as jouer là dedans, tu le découvrira bien assez tôt. Alors pourquoi je te raconte tout ça ? et bien parce que tu es en pleins dans ta première session universitaire, à huit heures de vols de chez toi, tu découvre des classe de cent personne, le froid québécois, il fait nuit à seize heures et tu es fatiguée, tout le temps. Je sais que tu as peur, que tu demandes pourquoi tu es là, pourquoi tu fais ça ? Je t’écris pour te rappeler que tu appartiens à la génération qui peut changer le monde, que ta génération a le monde au bout des doigts, que toi et tout ceux qui rêvent avec toi ont un chance d’avoir un réel impacte sur les chose, pour te dire de continuer, de ne pas lâcher, que tu ne travaille pas pour rien, qu’atours de toi se cache des génies et des vraies, alors croit en toi et bat toi pour tes convictions. Qui sait peut-être qu’elles sauveront le monde.

Et quand tu perte espoirs face à la quantité de travail, quand tu n’as plus fois en l’humanité, en l’avenir rappelle toi que :

« إذا الشعب يوما أراد الحياة

فلا بدّ أن يستجيب القدر »

Bien à toi,
M.B
  • Show Comments (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

You May Also Like

DREAM CITY 2017, UNE PROGRAMMATION EXCEPTIONNELLE

La sixième édition de Dream City vous propose un programme riche et varié avec ...

“Vent du nord” de walid Mattar , un dialogue entre deux rives.

L’instant x ou l’enfant responsable ressent le besoin de prouver ou pas ce que ...

KENZA FOURATI Présente : BYKENZ…UNE COLLECTION URBAINE ET DECALEE

La mode tunisienne s’illumine grâce à une tendance décalée, retro mais modernisée à la ...

Une sélections des meilleures maisons d’hôtes en Tunisie…

Passion, vision, humanisme, l’architecture c’est avant tout construire des projets de vie et de ...

SLOW…EDITEUR DE DESIGN

SLOW est une maison d’édition de mobilier et d’objets contemporains établie en Tunisie en ...