• Categories
  • The Latest Style
  • Archives

KHANSA BEN FARHAT / Visionnaire, pionnière des matériaux légers

Post Image
Post Image
Post Image
Post Image
Post Image
Post Image
Post Image
Post Image
Post Image
Post Image
Post Image
Post Image
Post Image
Post Image
Post Image

Jeune et talentueuse Khansa Ben Farhat voyage rêve et crée pour donner une nouvelle fraicheur à une architecture locale meilleure. Nous l’avons rencontrés, l’occasion de lui demander ses inspirations et de dévoiler son univers en quelques questions.

Qui êtes vous? 

Je suis une passionnée. De quoi me diriez vous ? De tout. J’ai toujours été très curieuse, j’aime découvrir et comprendre ce qui m’entoure, le fonctionnement et le sens des choses. Tout est source d’inspiration à qui sait le percevoir !

J’essaie de transmettre dans mon travail mes coups de cœurs et le meilleur de mes découvertes.

Mes projets rendent toujours hommage au pouvoir d’une idée, d’un objet ou d’une couleur !

Pourquoi l’architecture d’intérieur ?

Depuis toute petite, j’ai été attirée par la création. Les belles choses me fascinent et sollicitent ma curiosité. Je dessinais beaucoup et ça me plaisait, sans savoir exactement ce que je pouvais en faire. J’ai même dessiné les meubles de ma chambre à coucher à l’âge de 12 ans et les ai fait faire avec un menuisier.

Plus tard, j’ai commencé à m’intéresser à l’architecture d’intérieur et à la décoration, j’achetais souvent des magazines spécialisés et je me faisais plaisir en les feuilleter et en observant le travail des designers internationaux. La suite me paraissait logique et évidente. Après mon bac scientifique, j’ai choisi de m’orienter vers le design et l’architecture d’intérieur, car c’était, pour moi, le meilleur moyen d’exprimer mes idées et de créer !

 

Vos débuts ?

Après l’obtention de mon diplôme d’architecte d’intérieur à l’ESSTED en 2008, j’ai intégré l’équipe de Atelier 13, avec l’architecte Karim Ben Amor à coté de qui j’ai beaucoup appris. Cette expérience de presque 4 ans m’a permis de développer mon style et ma vision de l’architecture et du design. Nous collaborons toujours ensemble sur certains projets, c’est un réel plaisir de travailler avec lui.

En 2011, j’ai ressenti le besoin de voler de mes propres ailes. J’ai alors fondé KBF interiors, agence d’architecture d’intérieur & décoration en décembre. Mes premiers clients étaient des amis qui m’ont fait confiance. Mais très vite, et grâce à la communication justement, mon travail s’est fait connaître et des gens m’ont contacté pour de nouveaux projets.

AVANT: 

APRÉS:

Comment travaillez-vous?

Comment est ce que vous décrirez l’évolution de votre travail au fil du temps?

 

L’approche de mon travail évolue au fur et à mesure que j’avance dans ma carrière. Au départ, les décisions étaient difficiles à prendre, j’hésitais, je ne devais pas me tromper. Aujourd’hui, mon expérience me permet d’avancer et de réfléchir rapidement, les idées viennent instinctivement. L’inspiration vient d’une couleur ou d’une forme et mon imagination se charge du reste ! J’aime dresser une planche avec tous les matériaux que j’ai envie d’utiliser et d’associer avant même de travailler le plan, les couleurs et les textures ont une force incroyable sur l’imagination. Lorsque j’entreprends un nouveau projet, c’est important pour moi de comprendre les besoins du client et l’histoire des lieux sur lesquels je vais intervenir. De cette interaction, nait une idée, puis un concept, puis un projet que je développe avec mon équipe jusqu’a l’aboutissement du résultat final.

 

Quelle partie de votre travail est ce que vous prenez le plus de plaisir à faire ?

Il y en a deux en fait : Le moment où je trouve l’idée clé d’un projet et le moment où je vois mon travail achevé. « Le plaisir de l’avoir accompli est le seul prix vraiment digne d’une action » disait Beaumarchais.

Comment décririez-vous la perception des architectes au sein de la société tunisienne?

Je pense qu’il y a une nette amélioration en terme d’architecture en Tunisie. Les goûts et les tendances évoluent vers une vision plus moderne, que ce soit du côté des architectes que celui des clients. L’architecture se démocratise, le bon goût est en route !

 

 

UNE ARCHITECTE D’INTERIEUR CONTEMPORAINE ET INNOVANTE 

« La laideur se vend mal » disait Raymond Loewy

Pensez vous que le design dans sa dimension esthétique, soit avant tout un « faire-valoir » pour les produits commerciaux ? 

 

L’une des premières définitions que l’on devait apprendre à l’école de Design était la définition du design. « Fonctionnel et esthétique ». Le design est la démocratisation de l’art, à travers des objets du quotidien, utiles et bon marché.

L’histoire du design est indissociable de celle de la révolution industrielle. La production en série, le développement des techniques de fabrication et des nouveaux matériaux ont été un moteur pour le design du XX ème siècle. Des meubles et des objets iconiques aux formes organiques ont vu le jour, comme la Panton Chair (éditée auj par vitra) de Verner Panton qui avait reprit l’idée du siège ZigZag, la Tulip Chair de Eero Saarinen (éditée par Knoll), les RAR, DSW ou DSX chairs (éditées chez Herman Miller avec Vitra) du couple mythique Ray & Charles Eames… etc. Ces objets sont jusqu’à ce jour d’une notoriété internationale et sont édité par les plus grandes maisons de design dans le monde, et pourtant ce ne sont que des chaises. Leur fonction est la même mais leur coté esthétique est ce qui leur donne leur identité et cette valeur unique !

Le design est omniprésent aujourd’hui, dans tout, regardez autour de vous !

Le futur c’est quoi pour vous ? 

Le futur est création et rapidité !

 

L’importance de la communication dans votre domaine ? 

La communication aujourd’hui est primordiale dans tous les domaines. C’est ce qui nous permet de faire vivre, connaître et évoluer notre travail en échangeant ! Aujourd’hui grâce à Instagram, Facebook, Tumblr, Pinterest, et j’en passe, il est possible d’être à jour et de connaître les dernières tendances ou de voir les dernières expos et manifestations dans le monde en étant à son bureau ! C’est le siècle de la communication et d’Internet, on efface les distances et je pense que c’est une chance de le vivre !

 

De quoi rêvez vous aujourd’hui ?

Mon rêve est de créer des objets iconiques aussi (j’y réfléchis) et de travailler à travers le monde, transmettre mes idées et y laisser mon empreinte ! Peut être qu’un jour mon travail aussi inspirera un/une architecte d’intérieur en herbe feuilletant AD !

 

Vous avez restaurez une ancienne maison à la Goulette si vous nous en parler un peu plus de ce projet ?  

 

La maison de la goulette est un projet important pour moi pour plusieurs raisons. D’abord c’est le projet sur lequel j’ai commencé à travailler avec Karim Ben Amor en 2008. C’est un joyau architectural et j’ai eu la chance d’avoir contribué à sa restauration

C’est une maison arabe traditionnelle (Dar arbi) en front de mer qui date du début du XXeme siècle (vers 1902). Toutes les pièces s’organisent autour d’un patio central couvert muni d’un puit de lumière. Ses murs sont ornés d’anciennes faïences arabo andalouse et italianisantes, le sol est un damier de grandes dalles de marbre noir et blanc, sa très grande hauteur sous plafond lui donne une proportion majestueuse. Autant l’extérieur est simple et blanc, autant l’intérieur est riche et coloré. C’est l’essence même de l’architecture méditerranéenne traditionnelle : les maisons sont tournées vers l’intérieur et n’attirent pas l’attention de l’extérieur.

AVANT : 

APRÉS : 

Notre travail consistait à lui redonner vie tout en respectant ses caractéristiques d’origine et sa beauté. 3 années après sa restauration, nous avons repris le travail en dessinant son extension, qui vient a peine de voir le jour le mois dernier.

Ce fut une très belle expérience ! travailler sur une ancienne structure existante est très excitant, c’est une sorte collaboration avec le siècle dernier.

Je suis contente de voir, d’ailleurs, de plus en plus de vieilles maisons restaurées et reconverties en hôtels de charmes ou en maisons d’hôtes partout en Tunisie. Comme par exemple Dar Bibine à Djerba qui était un « houch » traditionnel djerbien transformé en superbe maison d’hôtes. Le design et l’architecture d’intérieur redonnent vie au passé. C’est le moteur d’un nouveau genre de tourisme en Tunisie !

 

Et vos futurs projets ?  

Mes projets sont essentiellement tournés vers le design retail (espaces commerciaux), la restauration, l’hôtellerie, les espaces culturels et de travail. Je me suis concentrée sur ce type de projets depuis maintenant 3 ans et ça me plait.

Je travaille actuellement sur le projet d’un café à la Marsa corniche dans un ancien bâtiment colonial. C’est un nouveau challenge pour moi avec une nouvelle approche mariant toujours le charme du passé et la vie contemporaine.

 

Quel conseil pouvez-vous donner aux jeunes Designers tunisiens ?

 

Soyez curieux, lisez, voyagez, comprenez ce que vous faites et où vous allez et surtout croyez-y ! Tout est possible, tout est faisable !

  • Show Comments (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

You May Also Like

Mendicité juvénile, qui est le responsable ?

Ils sont partout, dans les feux rouges, les carrefours, les grandes avenues , vous ...

Le Calligraphe Tunisien Nja Mahdaoui En Lice Pour Les Prix « Global Art Awards » 2017 À Dubaï

Le calligraphe tunisien Nja Mahdaoui participe à la compétition internationale Global Art Awards 2017 ...

RAMZI ADEK : LE MEILLEUR AMI DE MICKEY MOUSE

Artiste ayant fait ses gammes dans le graffiti, ADEK a donné naissance à un ...

When arabian beauties run the world of fashion

Production Credits: Models: Farida Khelfa, Afef Jnifen, Hanaa Ben Abdesslem, and Kenza Fourati. Director and ...

Je me prostitue, et après ?

La semaine dernière a eu lieu la sortie du film « Much loved », en Tunisie. ...